Mitel se sépare de sa division Mobile Mavenir, acheté 2 ans plus tôt

Nous avions été étonnés du rachat de Mavenir par Mitel il y a 2 ans et nous en faisions part sur ce blog (voir le rachat de Mavenir par Mitel).

C'était, d'une part, une opportunité d'aborder le marché des opérateur télécoms les plus à même de faire des offres de téléphonie dans le Cloud. C'était d'autre part, la possibilité de développer de nouveaux services basés sur les technologies utilisées par le opérateurs télécoms comme l'IMS.

2 ans plus tard, Mitel fait marche arrière (voir l'annonce de presse) : s'il poursuit toujours sa politique de développement des services de téléphonie dans le Cloud, ses produits de convergence fixe-mobile comme MiCollab, déjà bien développés, suffisent à répondre aux demandes du marché. En effet, l'offre de nouveaux services autour des communications unifiées se diffuse dans le marché mais à un rythme moins rapdie qu'on aurait pu l'espérer.

Par ailleurs les offres de nouveaux services autour d'IMS, poussées par les opérateurs de télécommunications - comme par exemple Libon d'Orange - ne rencontrent toujours pas un grand enthousiasme de la part du public.

Enfin, comme le note la presse et Mitel lui-même, Mitel peut avoir un intérêt nettement plus fort à participer à la consolidation du marché en rachetant des concurrents.

Jacques Heitzmann, Conseil Telecom